Use your widget sidebars in the admin Design tab to change this little blurb here. Add the text widget to the Blurb Sidebar!

Le train de déchets radioactifs ne partira pas comme ça !

Posted: novembre 19th, 2011 | Author: | Filed under: Sur les rails, Textes en français | No Comments »

Bloquons l’industrie nucléaire à Valognes (Nord Cotentin) du 21 au 23 Novembre 2011

La lutte anti-nucléaire peine un peu en France : industrie forte qui marque son territoire et ses habitants ; pas de luttes implantées localement et des réseaux davantages axés sur la politique politicienne et l’argumentation rationnelle que sur une lutte vécue et concrète. Les choix stratégiques des mouvements anti-nucléaires demandent à être revus pour que l’indignation se concrétise enfin par un affaiblissement décisif de l’industrie nucléaire. Dans le Cotentin, Areva crée des emplois, investit dans des infrastructures, subventionne des conseillers municipaux et son optimisme mortifère contamine les têtes : la population est peu hostile au nucléaire malgré les rejets gazeux des usines de retraitement, les concentrations de Krypton85 et les lâchers de tritium dans l’environnement. Sans compter que la descendance de cette même population aura le centre de stockage a surveiller pendant encore 300 ans.

L’industrie nucléaire est forte de par son caractère inaccessible ; il est difficile de la contrer concrètement! C’est entre autre pour cette raison que la stratégie des réseaux anti-nucléaires a surtout été de faire de l’information, de l’argumentation et de les rendre visibles. C’était négliger le caractère concret que doit revêtir une lutte pour être réappropriable, pour qu’on puisse se battre non seulement abstraitement sur des idées, mais aussi pour conserver quelque chose qui nous appartient, un territoire, un mode de vie. A force de confiance et de vivre ensemble les luttes peuvent s’inscrire dans un rapport de forces tel que celui qui a permis a l’Allemagne de voir coexister 50.000 personnes manifestant à Dannenberg, pendant que 400 paysans du Wendland bloquaient les convois policiers avec leurs tracteurs et que 1400 personnes s’invitaient sur les voies à Hitzacker!

On comprend alors l’importance des réseaux non-officiels dans ces luttes (de plus en plus de collectifs s’organisent de la sorte, notamment les Camp Action Climat et les contre-sommets) et de ne pas s’enfermer dans la stigmatisation et condamnation des différentes stratégies, pour qu’elles puissent coexister.

Aujourd’hui on sait grâce à ces luttes que l’industrie nucléaire a au moins un point faible : les transports de déchets. (D’ailleurs cette semaine Areva a avancé de quelques jours le déchargement des camions « mille-pattes » et le chargement des trains Castor, ce qui montre sa crainte d’un blocage).

Nous serons présents, pour ce dernier convoi en partance de la Hague pour Gorleben, au départ du train CASTOR de Valognes (50), là où se trouve le terminal ferroviaire d’Areva à proximité de La Hague. Ce camp ne se veut pas un coup d’éclat mais le commencement d’un processus. Nous espérons y tisser les liens de confiance qui permettent de multiplier ces actions de harcèlement et de penser collectivement la suite. Une lutte contre le nucléaire ne peut pas s’en tenir à l’objectif de sa suppression, ni à l’instauration d’une nouvelle production d’énergie centralisée, commerciale et gérée par en haut. Une lutte victorieuse veut se réapproprier toutes les dimensions de la vie! Rendez vous pour le rassemblement du jeudi 24 novembre à 11h à Valognes, au moment du départ du train, et pour un campement anti-nucléaire les mardi 22 et mercredi 23 novembre à Valognes.

Blog : valognesstopcastor.noblogs.org

Mail :valognesstopcastor arobase riseup point net


Comments are closed.